Du bilan comptable au bilan fiscal

Màj le 13 janvier 2014

Au cours de l’exercice annuel, l’entreprise tente d’une manière undéniable de minimiser les coûts d’exploitation afin de pouvoir posséder un résultat plus positif à la fin d’année .Les différentes types de sociétés sont assujetties à des régimes fiscaux conformément à leurs position financière au sein de l’économie nationale. La délimitation du résultat fiscal de chaque entreprise passe à travers un résultat comptable rectifié .Dés lors le rôle de l’efficacité de gestion s’apparaît bien évidemment avec des stratégies défensives (comment pouvait-elle contrôler d’une façon rationnelle les frais qui lui incombent? ) , ou bien avec des stratégies agressives (optimaliser sa part de marché face a une concurrence féroce ) .Cette gestion se focalise sur les principes vitaux de la comptabilité financière ainsi que les règles du comptabilité fiscale.


Le présent document a pour objet d’analyser les relations et les interactions éventuelles entre comptabilités commerciale, financière et fiscale, afin de mettre en lumière les problèmes ou les tensions résultant de l’application dans ces domaines de différents ensembles de règles. Les entreprises cotées sur des bourses de valeurs nationales doivent respecter les règles relatives à la comptabilité et à l’information financières qui visent à donner aux investisseurs une image fidèle et honnête de leur situation financière. Ces règles renforcent la transparence et la comparabilité internationale des résultats des entreprises ou des groupes.

Les entreprises multinationales (EMN) utilisent largement les normes comptables internationales (IAS) ou les US Generally Accepted Accounting Principles (US GAAP). Les règles relatives à la comptabilité et à l’information financières s’éloignent rapidement des concepts juridiques traditionnels du droit commercial et fiscal et se fondent de plus en plus sur le système de la présentation fidèle. Les résultats présentés à des fins financières (c’est-à-dire, normalement, les résultats consolidés du groupe) peuvent différer considérablement des bénéfices indiqués dans les livres comptables de chaque entreprise ou dans les déclarations fiscales. Les EMN risquent par conséquent d’être confrontées à des demandes indues de rectification de leurs bénéfices fiscaux ou d’imposition dans un pays des bénéfices qui y sont présentés à des fins financières.

Il est important, aux yeux de la communauté économique internationale, que les autorités fiscales et les responsables de l’action gouvernementale comprennent pourquoi les résultats présentés dans les états financiers d’une entreprise ou d’un groupe diffèrent de leurs résultats imposables.

Télécharger:Du bilan comptable au bilan fiscal

Voir aussi

Risque d’audit : exercice corrigé en pdf

Màj le 09 avril 2019 Un exercice corrigé sur le risque d’audit : Votre cabinet …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *