Taxe sur la valeur ajoutée TVA (cours résumé)

Il convient cependant de distinguer cette valeur ajoutée fiscale de la valeur ajoutée économique, La valeur ajoutée économique: c’est l’excédent des biens et services que l’entreprise a produit sur ceux qu’elle a consommé pendant une période donnée.

La valeur ajoutée fiscale: c’est à la différence entre les ventes taxables à la TVA et les achats déductibles ayant supporté la TVA.

Le mécanisme de calcul de la taxe sur la valeur ajoutée TVA

Exemple: Soit trois entreprises A, B et C:

A est supposée ne rien acheter vend à B qui revend par la suite à C. Ce dernier vend au consommateur final. Pour simplifier les calculs, un taux théorique de 20% est utilisé.

tva

Le consommateur final paie 4 200 dh dont 700 dh de TVA (200 dh sur A et 200 dh sur B et 300 DH sur C) .

Sur les valeurs Ajoutées crées par A,B et C, l’État collecte un impôt appelé Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) de 700 dh.

Principe de La Taxe Sur la Valeur Ajoutée

La Taxe sur la Valeur Ajoutée ( T.V.A ) ne constitue ni charge , ni produit pour l’entreprise assujettie . Elle est collectée par l’entreprise qui la facture aux clients à l’occasion de chaque opération imposable réalisée .Son montant doit être reverser au percepteur sous déduction de la taxe que l’entreprise supporte elle même à travers les factures retenues des fournisseurs.

•Montant TVA = Montant HT x taux de TVA
•Montant TTC = Montant HT + Montant TVA ou (Montant HT x (1+taux) )
*Montant Hors taxe = Montant TTC / (1+ taux)

Les taux de la TVA :

taux de tva

Enregistrement comptable de la TVA

Les principaux comptes utilisés pour enregistrer les opérations relatives à la T.V.A sont les suivants :

34551 : Etat, T.V.A récupérable sur immobilisations
34552 : Etat, T.V.A récupérable sur charges
3456 : Etat, crédit de T.V.A
4455 : Etat, T.V.A facturée
4456 : Etat, TVA due

État TVA récupérable sur immobilisations

Exemple :

Achat d’un camion pour 75 000dh HT payable 50% au comptant par chèque certifié le reste à crédit sur 8 mois, TVA au taux normal.

Écriture au journal de l’entreprise

État TVA récupérable sur immobilisations

Etat TVA récupérable sur charges

Exemple :

Le 11/01/2006, achat de marchandise pour 25 000dh HT payable à crédit avec remise de 3% de chez la société TAJHIZAT AMAIZ .Taux de TVA 20%

Etat TVA récupérable sur charges

Etat-TVA facturée

Exemple :
15/04/2006, ventes de produits au client Anass pour 125 000dhs avec les réductions suivantes : remises 3% et 1% escompte pour règlement au comptant de 0.5% TVA au taux normal :

Etat-TVA facturéecomptabilisation de tva

Traitement fiscal de la TVA

La TVA est un impôt indirect qui grève le revenu du consommateur final à travers la dépense ou la consommation. Il a été institué au Maroc par la loi du 20/12/85 en remplacement de la taxe sur produits et services (TPS).

Champs d’application :

La TVA s’applique aux opérations de nature industrielle, commerciales, artisanale ou relevant de l’exercice d’une profession libérale, effectuées au Maroc, à titre principal ou occasionnel, ainsi qu’aux opérations d’importation.

Les opérations imposables :

a- Les opérations obligatoirement imposables à la TVA :

Les ventes et les livraisons s’effectuent par les industriels, importateurs et les commerçants grossistes ;

Les travaux immobiliers, les opérations de lotissements et de promotion immobilière ;

Les opérations d’hébergement et ou de vente de denrées ou de boissons à consommer sur place ;

Les locations portant sur des locaux meublés ou garnis ;
Les opérations de services (transport, courtage, …) ;
Les opérations de banque, de crédit et de change ;
Les opérations effectuées dans le cadre des professions libérales
Les livraisons à soi – même ;

Sont également assujettis obligatoirement à la TVA : Les commerçants détaillants dans le chiffre d’affaire est supérieur ou égal à 2 000 000 Dh.

Opérations imposables par option :

Peuvent être opter pour l’assujettissement à la TVA, les personnes (physiques ou morales) suivantes :

  • Les commerçants qui exportent directement des produits pour leur C.A à l’exportation.
  • Les petits fabricants et les petits prestataires dont le C.A est inférieur ou égal à 180.000DH
  • Les commerçants détaillants qui commercialise des produits autres que les produits de première nécessité exonérée en vertu de l’article 7

Exonérations

Certaines opérations bien que faisant partie du champ d’application de la T.V.A ou effectuées par des personnes légalement imposables sont exonérées de cette taxe. Ces exonérations sont justifiées principalement par des considérations d’autre social économique. ou culturel.

La loi distingue deux catégories d’exonération :

-Les exonérations sans droit à déduction.
– Les exonérations avec droit à déduction.

Les exonérations sans droit à déduction.

Il s’agit essentiellement :

  • Les ventes autres qu’à consommer sur place. des produits alimentaires de première nécessité (lait…), Journaux, livres et publication films cinématographique
  • Les produits de la pêche non transformés.
  • Les ventes et prestations réalisées par les petits fabricants et petits prestataires qui réalisent un C.A. inférieur ou égal à 180.000 dh.
  • Les opérations d’exploitation de «hammam» de douches publiques et de Fours traditionnels
  • Les opérations réalisées par les sociétés ou compagnies d’assurances et qui relèvent de la taxe sur les contrats d’assurance.
  • Les prestations de services fournies par les coopératives agricoles et leurs unions ainsi, que celles fournies par les associations S.B.L. (sans but lucratif)reconnues d’utilité publique.

les exonérations avec droit à déduction

Il s’agit essentiellement :

  • Les produits exportés.
  • Les marchandises ou objets placés sous le régime suspensif en douane.
  • Les produits et matériels destinés à usage agricole.
  • Les opérations de ventes, de réparation et de transformation portant sur les bâtiments de mer.
  • Les biens susceptibles d’être inscrits dans un compte d’immobilisation et d’ouvrir droit à déduction. Cette exonération est accordée à la demande des assujettis et se substitue à la déduction.
  • Les biens d’équipement, outillages ou matériels vendus aux entreprises bénéficiant du code des investissements.

Les règles d’assiette

Ce sont les règles qui servent à la détermination de l’impôt.

Fait générateur.

Le fait générateur d’un impôt est l’événement qui le rend exigible envers le trésor

A L’INTÉRIEUR:

  • Le régime du droit commun (régime de l’encaissement) : Le fait générateur de la T.V.A est constituée par l’encaissement total ou partiel du prix de marchandises de travaux ou des services
  • Régime de l’option (Régime de débit) : pour des raisons de commodité : la loi donne la possibilité aux redevables d’opter pour les régimes de débit. Dans ce cas. Le fait générateur devient celui de débit qui coïncide avec la facturation autrement dite, le fait générateur est constitué dans ce cas par l’enregistrement de la somme en comptabilité.

A L’IMPORTATION:

A l’importation, le fait générateur de la T.V.A est constituée par le dédouanement des marchandises

les déductions

L’imposition à la T.V.A repose sur le mécanisme des «paiements fractionnés» Ainsi la T.V.A. ayant grevé les éléments du prix de revient d’un produit ou d’un service est déductible de la T.V.A collectée à la vente. Le contribuable n’est tenu de verser au trésor que la différence (si cette dernière est positive) c’est cette imputation «taxe de taxe» qui est appelée déduction.

Lorsque la masse de la T.V.A déductible est supérieure au montant de la taxe afférente aux opérations imposables (T.V.A collectée) la déduction ne peut opérer qu’à concurrence de cette dernière.

Le reliquat ne peut être restitué directement (sauf pour certain cas). et il constitue pour l’assujetti un «crédit» à récupérer ultérieurement au fur et à mesure des possibilités d’imputation ouvertes par la réalisation d’opérations taxables

bénéficiaire du droit a déduction

Parmi ces personnes (physiques ou morales) on trouve :

  • Les personnes qui sont obligatoirement assujettis à la T.V.A. et effectuent des opérations imposables.
  • Les personnes qui ont opté pour l’assujettissement a la T.V.A

déductions autorisées

La totalité de la TVA ayant grevé la totalité des dépenses engagées par l’assujetti pour l’exploitation de son entreprise ou l’exercice de sa profession est déductible. Ce droit est étendu à tous les éléments constitutifs du prix de revient d’un produit d’un travail ou d’un service.

Les dépenses engagées pour les besoins d’exploitation peuvent être :

  •  Les immobilisations
  • Les divers frais de gestion et d’exploitation ayant supporté la TVA, ce qui exclut les salaires et certaines dépenses situées hors champ d’application de la TVA

les exclusions du droit a déduction

  • Sont exclus du droit à la déduction de la TVA

– les biens non utilises pour les besoins d’exploitation
– les immeubles non lies à l’exploitation
– les véhicules de transport de personnes (à l’exclusion de ceux utilisée pour le transport collectif du personnel)
– les produits pétroliers non utilisés comme combustibles et matières premières
– les services et réparations lieus aux biens exclus du droit a déduction

Régime de taxation et obligations des contribuables.

la déclaration de TVA

TVA est déterminée et déclarée par l’entreprise elle – même, sous sa responsabilité il existe deux régimes de déclaration de TVA :

  • La déclaration mensuelle lorsque le C.A taxable de l’année précédente est supérieur ou égal a 1000.000 DH
  • La déclaration est trimestrielle lorsque le C.A taxable de l’année écoulée est inférieur à 1000.000DH Toutefois les personnes soumises à ce dernier régime peuvent opter pour le régime de la déclaration mensuelle. La déclaration et éventuellement le paiement de la TVA doivent se faire dans un délai de 30 jours qui suit celui de la période considérée.

Calcul de la TVA exigible

Régime Débit :

TVA Due au titre du mois (M) = TVA Facturée au cours du mois (M) – {(TVA récupérables/immobilisations réellement réglés du mois M et antérieurs + TVA récupérable su charges réellement réglés du mois M-1 et antérieurs} – Crédit de TVA du (M-1)

OU

TVA Due au titre du trimestre (T) = TVA Facturée au cours du trimestre (T) – {(TVA récupérables/immobilisation réglés du (T) et antérieurs + TVA récupérable su charges du mois (M-1 et antérieurs, M et antérieurs, M+1 et antérieurs)} – Crédits de TVA du (T-1)

Régime Encaissement :

TVA Due au titre du mois (M) = TVA Facturée et réellement encaissée du mois (M) et antérieurs – {(TVA récupérables/immobilisations réellement réglés du mois M et antérieurs + TVA récupérable su charges réellement réglés du mois M-1 et antérieurs} – Crédit de TVA du (M-1)

OU

TVA Due au titre du trimestre (T) = (TVA Facturée sur ventes du trimestre (T) réellement encaissée + TVa Facturée sur ventes des mois antérieurs réellement encaissées) – {(TVA récupérables/immobilisation réglés du (T) et antérieurs + TVA récupérable su charges du mois (M-1 et antérieurs, M et antérieurs, M+1 et antérieurs)} – Crédits de TVA du (T-1)

Application : cas d’une entreprise imposé sous le régime de la déclaration mensuelle :

Une entreprise placée sous le régime de la déclaration mensuelle, vend des produits soumis au taux de 7%. Elle a réalisé pendant le 2éme trimestre 2004, les ventes mensuelles (H.T) suivantes :

AVRIL 1.000.000 DH
MAI 2.000.000 DH
JUIN 3.000.000 DH

Pour réaliser ces ventes, elle a effectué les achats suivants de marchandises (H.T) :

MARS 500.000 DH
AVRIL 3.000.000 DH
MAI 1.700.000 DH
JUIN 1.400.000 DH

T.V.A récupérable sur immobilisations :
AVRIL 5000 DH
MAI 10 000 DH
JUIN 4000 DH

-Les déclarations de chiffre d’affaires pour la liquidation de la T.V.A s‘effectueront comme suit :

déclaration de tva

Télécharger “Taxe sur la valeur ajoutée TVA” Téléchargé 1932 fois – 1,32 Mo

1 réflexion au sujet de « Taxe sur la valeur ajoutée TVA (cours résumé) »

Laisser un commentaire