Les techniques de mémorisation 1/2

La mémoire est la faculté de stocker l’information et d’y avoir accès lorsqu’on en a besoin. Comprendre comment se fait la mémorisation permet de pouvoir l’améliorer. D’après des chercheurs américains, on retient : 10% de ce qu’on lit, 20% de ce qu’on lit et écoute, 30% de ce que l’on voit , 50% de ce que l’on voit et écoute, 70% de ce que l’on dit , 90% de ce que l’on fait.

A l’écoute, on perd beaucoup du message initial :

En outre, il faut savoir que 60% de l’information est oubliée en 24 heures si on ne la réactive pas d’une manière ou d’une autre, d’où l’importance de la régularité et de la répétition dans l’apprentissage pour que l’oubli ne s’instaure pas.

L’oubli fonctionne comme une sorte de soupape de sécurité, il évite la surcharge d’un système de stockage qui a des limites. Oublier, ce n’est pas vraiment perdre l’information mais être incapable de la retrouver. Le souvenir fonctionne comme une reconstruction, une recréation de l’information, réinventée chaque fois qu’elle est évoquée.

Comment essayer d’améliorer sa mémoire ?
Il est intéressant, tout d’abord, de repérer ses caractéristiques personnelles : La mémoire peut avoir une dominante d’ordre imagée ou visuelle (dans ce cas, on intègre plus facilement ce que l’on voit ou ce que l’on visualise dans sa tête et l’on fait appel à l’image mentale pour se souvenir), verbale ou auditive (on s’appuie sur ce que l’on entend, sur le déroulement du discours pour mémoriser), spatiale, rythmique. Il faut savoir qu’utiliser plusieurs types de
canaux améliore l’assimilation.

De plus, une vocalisation naturelle accompagne la mémorisation et lui est essentielle. Toute lecture s’accompagne de cette vocalisation intérieure, qui est inconsciente, mais que l’on peut repérer si l’on enregistre l’activité électrique des muscles du larynx. Pour vous en convaincre, essayez de lire tout bloquant cette vocalisation en répétant mentalement « la la la la … », vous constaterez qu’il vous est difficile de comprendre ce que vous êtes en train de lire, bref, que la lecture est quasiment impossible. Ce qui signifie pour vous, étudiants, que la mémorisation est forcément moindre si la vocalisation naturelle est gênée, voire bloquée, par des interférences (radio, conversations, bruits divers…). De plus, la mémoire verbale repose sur deux systèmes distincts, lexical (mot) et sémantique (sens) qui sont complémentaires (exemple du mot que l’on a « sur le bout de la langue » : seul l’un des systèmes fonctionne). Les interférences perturbent le bon fonctionnement des deux systèmes.

Pour une bonne mémorisation, il faut compléter ses prédispositions personnelles, et donc, comprendre comment fonctionne la mémoire.

Fonctionnement de la mémoire :
On parle de mémoire mécanique, le ‘par-coeur’, de mémoire affective – la plus porteuse, on retient mieux ce qui nous a touché, frappé -, de mémoire conceptuelle – qui développe la structuration de la pensée par la logique, le raisonnement, l’analyse -, et de mémoire sensorielle, visuelle, auditive, olfactive et tactile.

La mémoire a trois étages :
M.T.C.T……… mémoire à très court terme.
M.C.T.,……….. mémoire à court terme.
M.L.T.,………… mémoire à long terme

Expérience 1 :
Fixez du regard un objet de votre environnement.
Fermez ensuite les yeux.
Remarquez que l’image que vous avez captée s’est maintenue un très court moment avant de s’évanouir.

Expérience 2 :
Regardez rapidement la figure ci-dessous : Quel est, à votre avis, l’âge du personnage ?

Voir et interpréter sont deux choses bien différentes.

Ces informations sont cependant choisies, décodées, interprétées, « reconnues» en fonction des connaissances déjà présentes en mémoire et des attentes de la personne. On voit en général un personnage, jeune ou vieux, dans le dessin. Pour voir plus, il faut se concentrer, manifester l’intention de voir l’autre personnage. Il en va de même pour toute information, même un cours. Il est donc profitable de manifester de l’intérêt ou une motivation quelconque pour ce que l’on va découvrir et apprendre.

Expériences 3, 4 et 5 :
M.T.C., ou mémoire de travail.
L’expérience 3 porte sur le laps de temps : L’information est acheminée de la M.T.C.T. à la M.C.T. et stockée environ 30 secondes.

A. Lisez une seul fois les six mots ci-dessous, puis cachez-les immédiatement.
BATEAU.. CERCLE.. ETOILE ..LUNE ..PAPIER ..LIVRE

B. Calculez les opérations suivantes, notez les résultats.
102 x 9 =    ;     96 – 48 =

C. Inscrivez le ou les mots retenus.
La mémoire à court terme est la mémoire que nous utilisons dans nos activités de tous les jours, celle qui nous permet de fonctionner. Elle est cependant limitée. Elle a un empan (nombre d’éléments traités en une seule fois) de 7 éléments.

L’expérience 4 porte sur l’empan.
Lisez une seule fois les lignes de lettres ci-dessous ; après chacune d’elles, cachez les lettres et essayez de les redonner de mémoire immédiatement.
Z I
O P G H
X T G A D R J
H J Z X G A C O M F N J Y E R Q *

L’expérience 5 montre qu’il est utile, pour mémoriser plus d’informations plus facilement, de relier les éléments entre eux, ce qui diminue le nombre d’informations et permet d’en traiter plus en une seule fois. Le nombre d’éléments est passé de 35 à 8, puis à 1, ce qui permet d’augmenter l’empan.

Essayez de mémoriser les éléments suivants de trois manières différentes.
q l t a e r n
u e e r s i s
a c s t s s e
n h t i o d n
d a p l u a t

a) Lire et mémoriser les lettres par lignes. Notez le temps nécessaire à la rétention des 35 lettres dans l’ordre.

b) Lire et mémoriser les lettres par colonnes. Remarquez qu’elles forment des mots !

c) Lire et mémoriser les lettres par colonnes. Remarquez que l’ensemble des mots est un dicton bien connu.

Techniques pour diminuer le nombre d’éléments : N’étudier que les mots-clés, le plan des chapitres, l’enchaînement des idées, faire une liste hiérarchisée (pour l’apprentissage du vocabulaire, par exemple).

Exemple de liste hiérarchisée :
Au lieu de tenter de mémoriser une liste de mots non organisée du type :
Belief, vegetarian, pacifist, politics, radical, intellectual, conservative, religious, ideology, Darwinist, moral, philosophy, conviction, left, right,…

Cette liste devient :

Ce qui réduit, pour le travail de mémorisation, la liste à trois éléments.

La deuxième partie.

Abonnez-vous à nos Newsletters!

Rejoignez plus de 10,000 abonnés pour recevoir des cours gratuitement!

Exprimez vous !

*