Instruments d’analyse démographique .

Démographie est un mot grec qui vient de « demos » c’est à dire peuple, et « graphie ». La démographie traite de la composition des groupes humains et des causes et des influences, des variations de la population.


C’est donc l’étude de la population humaine sous l’aspect quantitatif et qualitatif.
– La démographie qualitative traite la population humaine comme un ensemble. Elle suit sa dimension, sa structure et son évolution. Elle se base sur la statistique et ses méthodes dans le but d’obtenir correctement les données et puis de les interpréter.
– La démographie quantitative porte sur l’étude des mouvements qui se produisent dans les populations, ainsi que sur les divers facteurs agissants.
Le nombre de la population dépend des naissances, des décès. Aussi il augmente par l’immigration et diminue par l’émigration.

 Pt0 : population actuelle Pt   : Pt0 + naissance – décès + immigrations –émigrations

Ainsi la population humaine est en perpétuel mouvement, et on a cherché depuis des siècles à établir des systèmes de statistique, pour enregistrer les mariages, les naissances, les décès et les migrations.

Certains pays industrialisés disposent de données démographiques depuis des siècles, en s’étant intéresser au début à des objectifs militaires et fiscaux. Alors que dans les pays en voie de développement, les recensements sont confrontés à quelques obstacles.

La démographie se base sur deux principales catégories qui sont en réalité complémentaires :
– 1ère catégorie : on cherche particulièrement le volume de la population (le nombre), sa structure (comme la répartition par sexe ou par âge), sa répartition géographique et sa répartition par catégorie socioprofessionnelle.
– 2ème catégorie : où l’en s’intéresse au mouvement de la population, à travers l’enregistrement qui contient des naissances, des décès et des migrations.

Sources démographiques :

1- Sources de l’état de la population :

Cette état est une caractéristique démographique qui évolue très lentement (effets sensibles à moyen et à long terme) sous l’effet de facteurs très multiples. Les sources de l’état de la population sont :

– Le recensement : il concerne tous les habitants d’un territoire. Il permet d’établir la population légale d’un pays dans son ensemble par région, par province, par willaya ou par préfecture. Il peut s’intéresser aussi à d’autres aspects socio-économiques comme le logement, le niveau d’instruction, les équipements ménagers…

Au MAROC, il y a eu des recensements généraux préparés et financés par l’Etat (en 1960-1971-1982-1993-2004), les degrés de précision d’un recensement dépend aussi bien de la conception, la préparation, l’exécution, la dispersion de la population sur le territoire national, les préjugés, les traditions, le degré d’instruction des habitants, les questions posées et de la qualité des personnes qui répondent. Des pays peuvent solliciter de l’aide des nations unis pour les activités en matière de population.

– Les enquêtes par sondage : contrairement au recensement qui porte sur toute la population, qui est coûteux et qui demande une durée importante pour sa réalisation, on peut pratiqué des sondages sur des échantillons (sur une partie de la population). Cela engendre des coups modérés et offre la possibilité de mieux orienter les questions, pour cerner un problème.

Les enquêtes par sondage sont très pratiquées aussi bien dans les pays développés que dans les pays en voie de développement, et touchent des domaines aussi divers que les opinions politiques et religieuses, l’agriculture, la nutrition, la consommation, l’industrie, la démographie (mortalité, fécondité, migration, planification familiale..). L’objectif par le sondage est de réaliser l’objectif des études statistiques qu’on peut généraliser à l’ensemble de la population.

2- Sources du mouvement de la population :

– L’état civil c’est à dire les naissances et les décès ;
– Les bureaux de douane (les migrations) ;
– Le ministère du travail et de l’emploi (le chômage) ;
– Les communes (les autorisations de construire) ;
– Département de l’agriculture pour la production végétale et animale.

3- Sources démographiques dans les pays en voie de développement :

A la différence avec beaucoup de pays développés, les pays en voie de développement rencontrent des difficultés dans l’organisation et l’exécution des recensements et aussi dans les sondages, dont les principaux sont :
– La déclaration sur l’âge ;
– Le niveau d’instruction très faible et l’existence des coutumes et des préjugés ;
– Les infrastructures de communication limitées à certaines zones ;
– Une administration non encore rodée.

4- Sources démographiques au MAROC :

– En plus des recensements généraux qui ont été pratiqués au MAROC (1960- 1971-1982-1993-2004), il y a eu des enquêtes par l’Etat depuis 1960 ;
– La 1ère enquête a été établie en 1961 avec des objectifs multiples (la scolarisation, l’habitation…) ;
– En 1966-1967, il y a eu une autre enquête dont l’objectif est de faire apparaître les attitudes de la planification familiale au milieu urbain et rural ;
– En 1986, il y a eu une enquête qui a étudié les mouvements de la population ;
– Les enquêtes annuelles sur la population active ;
– Les enquêtes de consommations et de dépenses des ménages en 1961-1971- 1985-1995.

Structures démographiques de la population :

1- Effectif de la population :

L’indice qui mesure la variation de la population est un taux de croissance qui est le résultat de l’accroissement naturel de la population (exprimé en ‰) et du sole des mouvements migratoires (exprimé en ‰).L’effectif (le volume) de la population a une action décisive sur l’économie, comme par exemple quant on parle du revenu moyen par tête d’habitant, ou de la consommation moyenne.

2- Structure par sexe :

A la naissance, il y a un excédent masculin puisqu’il a été confirmé dans toutes les populations que sur 205 naissances, il y a 105 garçons et 100 filles. Et avec l’avancement dans l’âge, il y a un renversement de situation à cause des guerres, des travaux pénibles…

– Rapport de masculinité :

C’est le rapport :Effectif des hommes/Effectif des femmes . (En %)

Remarque : ce rapport peut être calculé à un âge donné ou par groupe d’âge.
Exemple : à la naissance le rapport de masculinité est 105/100 = 105 %.

– Taux de masculinité :

C’est le rapport : Effectif des hommes/Effectif de la population.(En %)

Remarque : ce rapport peut être calculé à un âge donné ou par groupe d’âge.

3- Structure par âge :

La répartition selon l’âge représente la caractéristique fondamentale de la connaissance de la population, elle sert à l’établissement des précisions démographiques et des études concernant l’activité économique.

– Une génération est constituée des personnes qui sont nées au cours de la même année civile. Ainsi les personnes nées entre le 1er janvier et le 31 décembre 1982 constituent la génération de 1982.
– On parle aussi d’un groupe de générations, comme par exemple le groupe de 1980-1984 qui concerne les gens nés entre le 1er janvier 1980 et le 31 décembre 1984.

Lexique et concepts de base :

Remarque : on peut considérer les nombres absolus, comme par exemple l’annuelle de naissance ou de décès ou encore de mariage ou du divorce. Mais on préfère s’intéresser à des indices pour tenir compte des évoluions de l’entité étudiée, du volume de la population étudiée et de sa structure.

1- Pourcentage :

C’est un rapport entre deux valeurs × 100.
Exemple :

Prénom Constitution en DHS % contribution

ADIL

500

500 ×100=62.5%800

SANAA

300

300 ×100=37.5%800

Total

800

800 ×100=100%800

2- Taux de variation :

C’est le rapport :

Niveau final- Niveau initial/Niveau initial

Exemple :

1 kg de sucre coûte 1.40 DH (début janvier 2003). Il a coûté 6 DH (début janvier 2004). Le taux de variation sur le prix du sucre est :

Niveau final- Niveau initial/Niveau initial=6-5.4/5.4=0.11 = 11%.

3- Indice :

C’est le rapport :(Niveau final/Niveau initial)*100

Exemple : on prend en considération l’exemple précédent :

L’indice est le suivant : 6/5,4= 111.11%

4- Accroissement de la population :

C’est la variation (positive ou négative) d’une population durant une période donnée.
Remarque : on parle d’accroissement naturel si on ne tient compte que des naissances et des décès, et on parle d’accroissement total si on tient compte du solde migratoire.

5- Âge :

On parle de l’âge exact (exemple 18 ans 3 mois 10 jours), dans certaines situations, on s’intéresse à l’âge en année révolue (finie).
*Age moyen des mères à la naissance de leurs enfants, ou l’âge moyen à la maternité, c’est une moyenne qui se calcule à partir du tableau de fécondité dans l’absence de toute mortalité.
*Age moyen au 1er mariage.

6- Taux brut de mortalité :

C’est le rapport :
Effectif des naissances au cours d’une année civile donnée / Effectif moyen de la population.

7- Taux global de fécondité :

C’est le rapport des naissances suivantes au cours d’une année en cours à la population moyenne féminine dont l’âge entre 15 et 50 ans.
Ce taux tient compte aussi bien de la fécondité légitime que celle illégitime.

8- Taux de mortalité enfantine :

Le rapport au cours d’une année donnée du nombre des décès de moins d’un an et l’effectif des naissances vivantes.

Un cours réalisé par le professeur Benmoussa pour les étudiant de la fsjes.

Abonnez-vous à nos Newsletters!

Rejoignez plus de 10,000 abonnés pour recevoir des cours gratuitement!

Exprimez vous !

*