ÉTUDE DU BILAN

Le bilan présente la position financière, la structure financière, d’une société à un moment donné. Cette position indique les montants des actifs, des dettes et des capitaux présents dans l’entreprise à ce moment précis.Il permet de visualiser à un moment donné l’état des emplois et des ressources de l’entreprise, c’est-à-dire ce qu’elle détient et ce qu’elle doit.

Le fond de roulement fonctionnel (F.R.F) :

Définition :
Montant des ressources qui, après financement de l’actif immobilisé, demeure disponible pour couvrir les besoins de financement du cycle d’exploitation de l’entreprise au besoin de financement global.

Méthode de calcul :

Par le haut du bilan :
Fond de roulement fonctionnel = Financement Permanent – Actif immobilisé.

F.R.F = FP – AI.

Pour apprécier les modalités de financement de l’actif immobilisé.

Par le bas du bilan :
Fond de roulement fonctionnel = Actif circulant (et la trésorerie) – Passif circulant (et la trésorerie).
Pour apprécier l’équilibre financier ou la solvabilité de l’entreprise.

Besoin de financement global (B.F.G) :

B.F.G = Actif circulant hors trésorerie – Passif circulant hors trésorerie.

besoin-de-financementRessources-de-financement

Trésorerie nette :

Trésorerie nette = Trésorerie active – trésorerie passive.
Ou : Trésorerie nette = Fond de roulement fonctionnel – Besoin de financement global.

Relation entre le fond de roulement fonctionnel, Trésorerie nette et le Besoin de financement global :

Fond de roulement fonctionnel – Besoin de financement global = Trésorerie nette.

Trésorerie et équilibre financier :

Besoin de financement global positif (besoin de financement) :
Scénario 1 : FRF > 0 ; BFG > 0 ; TN > 0 :
Illustration : Bilan :

Besoin-de-financement-global-positif

Scénario 2 : FRF > 0 ; BFG > 0 ; TN < 0 :
Illustration : Bilan :

financement-global

Scénario 3 : FRF < 0 ; BFG > 0 ; TN < 0 :
Illustration : Bilan :

besoin-financement

Besoin de financement global négatif (besoin de financement) :
Scénario 1 : FRF > 0 ; BFG < 0 ; TN > 0 :
Illustration : Bilan :

FRF = 200
BFG = -50
TN = 250

bfg

Scénario 2 : FRF < 0 ; BFG < 0 ; TN > 0 :
Illustration : Bilan :

bfg-2

Scénario 3 : FRF < 0 ; BFG < 0 ; TN < 0 :
Illustration : Bilan :

bfg3

Analyse :

  • Fond de roulement fonctionnel = 0 : le contribution du financement permanent au financement de l’actif circulant (il faut éviter une dépendance totale de l’entreprise vis-à-vis des tiers.
  • Fond de roulement fonctionnel < 0 : une dépendance + accrue dans la mesure où la trésorerie finance non seulement l’actif circulant mais une partie de l’actif immobilisé.

Un fond de roulement positif est il nécessaire ?
Tout dépend du niveau du besoin de financement global et du secteur d’activité.
Entreprise industrielle ⇒ FRF > 0
Entreprise commerciale ⇒ FRF = 0.
Une situation financière est déséquilibrée lorsque les capitaux permanents ne couvrent pas en totalité de l’actif immobilisé. Cette appréciation est discutable dans la mesure où il faut tenir compte du besoin de financement global mais également du secteur d’activité de l’entreprise.

Entreprise industrielle (FRF > 0) : cycle d’exploitation long, besoin des ressources durables pour assurer son financement.

Entreprise commerciale (FRF = 0) : une rotation des stocks et crédit fournisseurs épais.
Les leviers d’amélioration de la situation de la trésorerie de l’entreprise :

  • Accroissement du fond de roulement fonctionnel, augmentation du capital en numéraire, augmentation de l’autofinancement, augmentation des capitaux propres, augmentation des dettes de financement (crédits bancaires et emprunt obligataire), diminution de l’actif immobilisé (cession des immobilisations).
  • Réduction du besoin de financement global, accroissement de la rotation des stocks, accroissement de la rotation du poste client, amélioration de la procédure de recouvrement, réduction de la rotation du poste fournisseurs.

Analyse critique de la conception du bilan :

Une approche statique qui ne permet pas d’appréhender les politiques d’investissement et de financement passés de l’entreprise.
Une approche réductrice de la fonction de trésorerie.

Passage du bilan fonctionnel au bilan financier :

Conception financière de l’entreprise :

L’objectif est de dégager la valeur patrimoniale de l’entreprise, et porter un jugement sur sa solvabilité.

Correction de l’actif :

Reclassements de l’actif :
Stock outil :

  • Retranché de l’actif circulant (HT).
  • Rajouté à l’actif immobilise.

Actif à plus ou moins un an :

  • Ils seront reclassés en fonction de leur échéance réelle.

Titres et valeurs de placement :

  • S’ils sont négociables : Retranché de l’actif circulant. Rajouté à la trésorerie active.

Immobilisations en non valeur :

  • Actif fictif (pas de valeurs réelles.
  • Retranché du financement permanent et de l’actif immobilisé.

Reclassements du passif :

Répartition des résultats :

  • Dividende global brut.
  • Retranché du financement permanent.
  • Ajouté au passif circulant (Hors trésorerie).

Reclassements des dettes :
Dettes à plus ou moins un an :

  • Elles seront reclassées en fonction de leur échéance réelle.

Comptes d’associés créditeurs :

  • Existence d’une convention.
  • Retranché du passif circulant.
  • Ajouté en financement permanent.

Retraitements des engagements hors bilan : le cas du crédit-bail :
Crédit-bail :

  • Inscription au bilan à la valeur nette comptable.
  • Constatation en financement permanent d’un emprunt équivalent.

Abonnez-vous à nos Newsletters!

Rejoignez plus de 10,000 abonnés pour recevoir des cours gratuitement!

Exprimez vous !

*